www.senateur-ferat.org
 
 
  DISCUSSIONS GÉNÉRALES  
     

Recherche et enseignement supérieur
03 décembre 2014

Je suis intervenue sur le budget de la mission « Recherche et enseignement supérieur », dans le cadre des discussions du projet de loi de finances pour 2015. Pilotée par la mission interministérielle éponyme, la MIRES, est au coeur de la préparation de l'avenir, de la compétitivité et du rayonnement de la France à l'étranger. La recherche et l'innovation peuvent être de puissants leviers pour nous permettre de sortir de la crise, d'améliorer la croissance de notre pays et de le préparer aux défis de la mondialisation. Quant à l'enseignement supérieur, point n'est besoin d'insister sur son importance pour atteindre ces mêmes objectifs dans le monde actuel. En effet, quel est l'avenir d'un pays qui ne soutiendrait ni sa recherche ni son enseignement supérieur ? La stagnation de ses crédits, qui semble de prime abord une bonne nouvelle, masque mal les difficultés actuelles des deux secteurs concernés, des difficultés qui ne manqueraient pas d'être aggravées par la coupe budgétaire opérée par le Gouvernement à l'Assemblée nationale en première lecture, de 135,5 millions d'euros des crédits de la MIRES ! J'ai défendu la réattribution de ces crédits, notamment au travers d'un amendement de la Commission culture, de l'éducation et de la communication, qui a été adopté, ainsi qu'un amendement qui visait à inciter l'État, par la remise d'un rapport au Parlement et au Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) à la fin du premier semestre de l'année 2015, à assurer la compensation intégrale des charges qu'il transfère aux universités. En effet, celles-ci ont vu le coût de leur masse salariale augmenter mécaniquement en raison de décisions prises au niveau national, sans que l'État leur transfère les ressources équivalentes aux charges transférées. Je regrette qu'il n'ait pas été adopté. L'Élysée avait annoncé par la suite son intention de bien rétablir 70 millions d'euros pour le budget des universités, ce qui a bien été voté le 12 décembre dernier à l'Assemblée nationale en seconde lecture. Je resterai vigilante dans ce dossier.

Lire mon intervention




 
MENU