www.senateur-ferat.org
 
 
  QUESTIONS ÉCRITES  
     

Plan d'actions consommation de benzodiazépines
07 mai 2015

J'avais de nouveau attiré l'attention de la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation de la France en matière de surconsommation de psychotropes en juin 2014. Suite à mon interpellation précédente sur ce sujet, la ministre m'avait, en effet, indiqué qu'elle allait mettre en place un programme d'actions concertées afin de réduire la consommation de benzodiazépines. Une information devait être diffusée en parallèle auprès du grand public. L'ensemble du plan d'actions devait être rendu public par la ministre au premier trimestre 2014 je lui ai donc demandé de bien vouloir m'informer quand il serait effectivement dévoilé.

Presque un an après, la ministre vient seulement de me donner une réponse ! Elle me précise qu'elle s'est attachée à coordonner les différentes actions menées à ce jour par l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la haute autorité de santé (HAS) et la caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) pour réduire la consommation des médicaments psychotropes. Un programme d'action a bien été engagé. Parallèlement, la HAS a réalisé un travail de réévaluation du service médical rendu des benzodiazépines. La baisse du taux de remboursement des benzodiazépines hypnotiques, effective depuis la fin de l'année 2014, est le résultat de ce travail. D'autres actions sont en cours. La formation des professionnels de santé va être renforcée sur cette thématique. Une action spécifique, en collaboration avec les agences régionales de santé, va être conduite dans les maisons de retraite et les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. Enfin, un renforcement de l'encadrement de la prescription des benzodiazépines en limitant leur durée de prescription à 28 jours sur ordonnance sécurisée est à l'étude. L'acceptabilité de ces mesures fait l'objet d'une concertation préalable des professionnels de santé par l'ANSM. Je resterai vigilante sur l'évolution de ce dossier.




 
MENU