www.senateur-ferat.org
 
 
  QUESTIONS D'ACTUALITÉ & QUESTIONS ORALES  
     

Question orale à Bruno LE MAIRE – ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche – sur les perspectives de l'enseignement agricole
27 avril 2010

Le 27 avril 2010 au Sénat, Françoise FÉRAT, Sénateur de la Marne, a posé une question orale au ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche, Bruno LE MAIRE,  sur l’avenir de l’enseignement agricole.

 

Le Sénateur a souhaité attirer l’attention du Ministre sur un sujet qui lui tient particulièrement à cœur : l’enseignement agricole. Rapporteur de ce budget depuis neuf années, c’est toujours avec enthousiasme qu’elle le soutien.

Après avoir  souligné l’engagement du ministre à redonner des perspectives à cet enseignement        – avec notamment à l’organisation des assises de l’enseignement agricole public et à la mise en œuvre du pacte renouvelé pour cet enseignement – elle lui a demandé qu’elles étaient les principales orientations qui lui seraient fixées pour les prochaines années et les suites concrètes qui seront données aux assises et plus particulièrement sur les liens qui pourraient être cultivés entre les ministères de l’éducation nationale et de l’agriculture.

Françoise FÉRAT a précisé que des complémentarités entre les deux systèmes d’éducation auraient tout leur sens. Ce partenariat répondrait parfaitement à l’esprit de la LOLF et devrait de façon efficace rendre plus perméables ces deux principaux dispositifs français d’éducation. L’enjeu est de conforter le système éducatif français dans son ensemble en reconnaissant la culture et les spécificités de chacun.

 

Bruno LE MAIRE, ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche, a salué l’engagement du Sénateur en faveur de cette filière d'excellence qui assure l'insertion professionnelle de 85 % de ses élèves.

Il a précisé que le 10 décembre dernier, lors de la clôture des assises, il a tracé les lignes d'un pacte renouvelé autour des enjeux du développement durable et de la compétitivité. Parmi les 60 mesures concrètes qui seront mises en œuvre d'ici 2011, il a cité la mise en place d'une formation professionnelle orientée vers les métiers de la croissance verte, des projets pluriannuels régionaux pour l'enseignement agricole et l'accompagnement des élèves de l'enseignement technique vers l'enseignement supérieur et la recherche.

Il a ajouté que de nombreux partenariats existaient déjà avec l'Éducation nationale et qu’ils seraient renforcés ; la réforme du bac professionnel y aidera.




 
MENU